Colossiens 2:14 = Le Manuscrit de Moïse?

Le registre des péchés                     

ou

L'acte des ordonnances

 

Je partage une réflexion, qui permettra peut-être, selon la grâce de YHWH, d’éradiquer les mauvaises croyances, lisez-la bien:

Colossiens 2:14  « il a effacéG1813 l'acteG5498 des ordonnancesG1378 qui nous condamnaient et qui subsistait contre nous, et il l'a détruit en le clouant à la croix. »

Ce texte est controversé et mal compris par de nombreuses personnes, surtout celles qui professent être chrétiennes, elles pensent que "l'acte des ordonnances" est la "loi de Moïse ou la Torah de Moïse", mais laissons la Bible déterminer la vérité.

Le mot "annuler ou effacer", G1813 en grec est le mot "ἐξαλείφω" qui est translittéré comme suit: "exaleiphō" qui signifie principalement: "frotter pour effacer, éliminer".

Le mot "acte", G5498 en grec est le mot "χειρόγραφον" qui est translittéré comme: "Jeirógrafon" qui signifie principalement: "quelque chose d'écrit à la main". Le mot grec original se traduit aussi dans d’autres versions bibliques par: "acte, manuscrit, la note d'accusation, etc."

Le dictionnaire Strong nous dit que le mot χειρόγραφον Jeirógrafon signifie: neutre d’un composé de G5495 et G1125; quelque chose d'écrit à la main ("quirógrafo"), c'est-à-dire manuscrit (en particulier document ou bonus légal [figuré]): registre.

Dictionnaire Tuggy χειρόγραφον, τό. Manuscrit, preuve de dette: Col 2:14.

Dictionnaire Swanson (Swanson 5934) χειρόγραφον (cheirographon), ου (ou), τό (to): s.neu.; ≡ Strong 5498; Registre de dette TDNT 9.435-LN 33.40 (Col 2: 14+)

Dictionnaire Vine NT Queirografon (χειρόγραφον, G5498), écrit à la main, est traduit par "registre" dans Col 2:14 (NKJV); «Document de dette» (RVR77).

Dans tous les dictionnaires mentionnés, aucun ne définit le mot "Jeirografon" en tant que "loi de Moïse" mais le définit comme un "document manuscrit", il s'agit d'un document "légal", un document dans lequel les "dettes" étaient écrites. En aucun cas il ne fait référence à la loi de Moïse parce que le mot "loi de Moïse" dans l'Ancien Testament en hébreu est "Torah de Moïse" qui signifie "Instructions de Moïse", non pas qu’elles proviennent de Moïse ou qu’elles aient été inventées par Moïse car leur origine vient de l'Esprit de Yahweh. Ainsi, dans l'Ancien Testament en hébreu, nous avons le mot "Torah" qu'ils traduisent mal avec le mot "loi", qui signifie en réalité "instructions" et en traduisant le mot "Torah" en grec, ils l'ont traduit par "nomos"

Voyons, pour finir, le mot "ordonnances", G1378 en grec, c’est le mot "δόγμα", translittéré dogma dog'-mah. De la racine de G1380; une loi (civile, cérémonielle ou ecclésiastique): - décret, ordonnance.

Quel genre d’ordonnances étaient écrites dans le manuscrit ou l’acte en question? Rappelez-vous qu’il est dit que ces ordonnances "nous condamnaient" ; Colossiens 2:20-23 nous donne une plus ample réponse :

Si donc vous êtes morts avec Christ, quant aux rudiments du monde, pourquoi vous charge-t-on de ces ordonnancesG1379, comme si vous viviez encore au monde? 

En vous disant: Ne mange pas, ne goûte pas, ne touche pas; 

(Préceptes qui sont tous pernicieux par leurs abus) suivant les commandements et les doctrines des hommeslesquels ont, à la vérité, quelque apparence de sagesse dans un culte volontaire, et dans une certaine humilité, et dans une austérité du corps, qui n'a aucun égard à ce qui peut satisfaire la chair. 

Ces ordonnances dont nous parlons se traduisent dans le diccionnaire Strong par : G1379 δογματίζω dogmatizō dog-mat-id'-zo

De la racine G1378 dogma; prescrire par statut, c’est à dire, (réflexivement)  soumettre à une règle cérémonielle: - sujet aux ordonnances.

De là, nous voyons que la langue originale ne dit pas que la "loi de Moïse" est "l’acte des ordonnances", mais qu’il s’agirait plutôt de commandements et de doctrines inventées par les hommes, telles que les lois et traditions rabbiniques Jean 19:7  Les Juifs lui répondirent: Nous avons une loi; et, selon notre loi, il doit mourir, parce qu'il s'est fait Fils de Dieu. Jean 18:31  Sur quoi Pilate leur dit: Prenez-le vous-mêmes, et jugez-le selon votre loi. Les Juifs lui dirent: Il ne nous est pas permis de mettre personne à mort. 

Actes 25:8  Tandis que Paul disait pour sa défense: Je n'ai péché en rien, ni contre la loi des Juifs, ni contre le temple, ni contre César. 

Actes 26:2,3  Je m'estime heureux, roi Agrippa, d'avoir aujourd'hui à me justifier devant toi de toutes les choses dont je suis accusé par les Juifs,  surtout parce que tu connais toutes les coutumes et questions qui existent parmi les Juifs; c'est pourquoi je te prie de m'écouter avec patience. 

La loi des juifs, qui était supposée être la loi divine, était devenue LEUR loi, en la transformant en « coutumes et questions » pour satisfaire leurs convenances et les désirs de leur chair. Yahshua a été très clair lorsqu’il le leur a fait remarquer : Mat 15:3-9 Il leur répondit: Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition? Car Dieu a dit: Honore ton père et ta mère; et: Celui qui maudira son père ou sa mère sera puni de mort. Mais vous, vous dites: Celui qui dira à son père ou à sa mère: Ce dont j'aurais pu t'assister est une offrande à Dieu, n'est pas tenu d'honorer son père ou sa mère. Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition. Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit: Ce peuple m'honore des lèvres, Mais son coeur est éloigné de moi. C'est en vain qu'ils m'honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d'hommes.

Remarquons ce que dit le texte de Col. 2 :14 dans la 2ème partie du verset au sujet de l’acte des ordonnances: dans la langue française il est dit « il l’a détruit en le clouant à la croix », cependant il y a un mot très important qui n’a pas été traduit, que l’on retrouve dans le texte original en grec, en anglais et en espagnol. Ce mot est μέσος: mesos mes'-os G3326 qui signifie milieu (comme adjectif ou nom[neutre]): - parmi, X devant eux, entre, + au-devant, mi-[-journée, -nuit], au milieu, sur le chemin.

Le texte serait alors traduit en français comme suit : « Il l’a enlevé du milieu en le clouant à la croix ».   Du milieu de quoi?

Rappelez-vous que Paul parle à l'église de Colosse, fondée parmi les Gentils et Paul qui lui-même était juif évoqua "l'acte" comme étant "au milieu" entre les Juifs et les Gentils et Yahshua l’enleva du milieu, parce qu’il allait à l’encontre des Juifs et des Gentils.

Mais voyons un peu mieux comment la Bible l’explique: Éphésiens 2:11-19 "C'est pourquoi, souvenez-vous que vous, qui étiez autrefois Gentils en la chair, et qui étiez appelés incirconcis par ceux qu'on appelle circoncis dans la chair par la main de l'homme, Vous étiez en ce temps-là sans Christ, séparés de la république d'Israël, étrangers par rapport aux alliances de la promesse, n'ayant point d'espérance, et sans Dieu dans le monde. Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez autrefois éloignés, vous êtes rapprochés par le sang de Christ. Car c'est lui qui est notre paix, lui qui des deux peuples n'en a fait qu'un, en abattant le mur de séparation; Ayant détruit en sa chair l'inimitié, la loi des préceptes, laquelle consistait en ordonnancesG1378; afin qu'il formât en lui-même des deux un seul homme nouveau, en établissant la paix; Et qu'en détruisant lui-même l'inimitié, il réconciliât avec Dieu, par la croix, les uns et les autres en un seul corps. Et il est venu annoncer la paix, à vous qui étiez loin, et à ceux qui étaient près; Car par lui nous avons, les uns et les autres, accès auprès du Père, dans un même Esprit. Ainsi, vous n'êtes plus ni des étrangers, ni des gens de dehors, mais concitoyens des Saints, et de la maison de Dieu; "

Si nous lisons bien ces textes, nous voyons que l’apôtre Paul s’adresse aux Gentils qui autrefois vivaient "séparés de la république d’Israël" et il nous est dit que des "deux peuples" (Juifs et Gentils) il n’en a fait qu’un, "un seul" nouvel homme, "un seul corps".

C'est-à-dire que l'acte des ordonnances provoquait "l'inimitié" entre les Juifs et les Gentils, c'est donc ce que Yahshua a aboli "l'inimitié" entre Juifs et Gentils, en abattant le mur de séparation entre les deux et en établissant la paix.

Revenons à la Bible pour bien comprendre que l’acte des ordonnances était l’inimitié, la loi des préceptes humains, qui a été abolie:

"Et ne faisons pas comme Moïse, qui mettait un voile sur son visage, afin que les enfants d'Israël ne vissent pas la fin de ce qui devait être aboliG2673. Mais leurs esprits ont été endurcis jusqu'à présent. Car encore aujourd'hui ce même voile demeure lorsqu'ils lisent l'Ancien Testament, sans être levé, parce qu'il n'est aboliG2673 que par Christ." 2Corinthiens 3: 13-14

Le mot traduit par aboli est καταργέω : katargeō

De G2596 et G691; être (rendu) complètement vain (inutile), littéralement ou figurativement: - abolir, cesser, succomber, détruire, disparaître, rendre sans effet, nul(le), défaillant, perdre, absoudre, abroger, rendre caduc.

Si vous lisez bien ces textes, ils nous disent que les enfants d'Israël avaient et ont toujours un "voile", le voile qui avait été placé sur Moïse, symbole du voile du cœur des Israélites, ce voile ne leur permettait pas de voir Yahshua dans l'ancienne Alliance ou Ancien Testament, que Yahweh a fait avec eux au mont Sinaï.

Aujourd'hui, nombreux sont ceux qui n'ont jamais vu Yahshua dans l'ancienne Alliance et, par conséquent, ils la donnent pour abolie, car les Juifs ont rejeté Yahshua et, aujourd'hui, le peuple qui professe appartenir à Yahweh rejette l'ancienne Alliance dans laquelle Yahshua est révélé au moyen de préceptes.

Yahshua a déjà aboli le "voile" qui se trouve au centre du cœur, mais il n'a pas aboli l'ancienne alliance.

La servante de Yahweh dit à propos de l'ancienne Alliance:

"L'Alliance que Dieu a faite au Sinaï est pour l'Israël de Dieu de tous les temps.          Ici, le dessein de Dieu pour nous est révélé, si seulement nous coopérons avec lui.     Le Seigneur Jésus réunira aujourd'hui son peuple comme la poule rassemble ses poussins sous ses ailes, s’ils veulent seulement venir à lui."{Ms64-1903.15}

Ainsi donc, l'Alliance que Yahweh a faite au Sinaï est pour l'Israël de Yahweh de tous les temps. Et l'Alliance qui a été faite au Sinaï est appelée "l'ancienne Alliance", celle qui a été faite avec Abraham est appelée "nouvelle Alliance".

Cependant Yahshua n'a pas aboli l'ancienne Alliance, ce qu'il a aboli c’est le voile = inimitié entre juifs et païens, c'est-à-dire "l'acte des ordonnances" qui séparait les deux peuples et ce qui séparait les deux peuples n'était pas la loi de Yahweh. Ce ne sont pas les instructions ou Torah de Yahweh qui ont séparé les Juifs et les Gentils. Ce sont les décrets, préceptes, traditions et ordonnances créés par des hommes placés en tant que maîtres du peuple (rabbis, pasteurs, prêtres, pape, évêques, etc.). Ces ordonnances, Yahshua ne les a pas observées, il ne les respectait pas, car elles empêchaient de servir Yahweh tel qu’Il l’ordonnait, étant donc en transgression de la loi de Yahweh, elles étaient DES PÉCHÉS, selon 1 Jean 3:4 et Yahshua les a aboli sur la croix.

Le voile dans le cœur des Israélites était très bien symbolisé par le voile du temple qui séparait les deux lieux sacrés, le lieu saint et le lieu très saint, symbole d'un voile qui ne permettait pas de voir la gloire de Yahweh se manifester dans la shekina du lieu très saint. La mort de Yahshua a déchiré le voile mais n'a pas déchiré les cœurs de beaucoup.

La servante de Yahweh nous dit aussi:

"Par le Christ, la gloire cachée du lieu très saint devait être révélée. Il avait souffert la mort pour chaque homme et, par cette offrande, les enfants des hommes deviendraient des enfants de Dieu. Face à face, contemplant la gloire du Seigneur comme dans un miroir, les croyants en Christ seraient transformés de gloire en gloire, à son image. Le propitiatoire [trône de grâce], sur lequel reposait la gloire de Dieu dans le lieu très saint, est ouvert à tous ceux qui acceptent Christ comme propitiation pour le péché et qui, à travers lui, se mettent en communion avec Dieu. Le voile est déchiré, le mur de séparation est détruit, le manuscrit des ordonnances est annulé. L'inimitié est abolie en vertu de son sang. Par la foi en Christ, le Juif et les Gentils peuvent participer au Pain de vie ". Lettre 230, 1907.

Cette citation est très profonde, elle nous dit que le "voile est déchiré" "le mur de séparation a été détruit", Yahshua "a annulé le manuscrit/l’acte des ordonnances" "L'inimitié est abolie en vertu de son sang."

Ce qui explique clairement que ce qui est aboli est "l'inimitié" en vertu du sang de Yahshua. Aujourd'hui, les Juifs et les gentils qui étaient hostiles et ennemis devraient être en harmonie mais s'il n'y a pas d'harmonie c'est parce qu'ils ont encore le voile, ils ont l’acte des ordonnances humaines qui les empêchent d'être en harmonie, il y a toujours le mur de séparation fait par les hommes.

La servante de Yahweh nous dit:

"Satan essaie de mettre un voile pour ne pas voir Yahshua" MS16, 1890

Voilà la raison pour laquelle la Torah ou la loi de Moïse est rejetée parce qu'ils n'ont pas été en mesure de voir Yahshua dedans, ils ont le voile posé sur leurs cœurs, il y a toujours un mur de séparation au milieu de leurs cœurs, il y a toujours l’acte des ordonnances humaines dans leurs cœurs, ils sont toujours en désaccord avec Yahweh et leurs frères.

Il est triste de voir cette image parmi ceux qui professent être le peuple de Yahweh, car bien que le voile, le mur de séparation, l'acte et l'inimitié aient été abolis, ils demeurent toujours dans le cœur de beaucoup et Yahshua est éclipsé de leur vue.

 

Puisse Yahshua briller dans vos cœurs.

Commentaires: 0