ISRAËL: NATION, RACE ET PEUPLE

POUR TOUJOURS

 

1 Chronique 17 :21 Est-il sur la terre une seule nation qui soit comme TON peuple d'Israël, que Dieu est venu racheter pour en former SON peuple, POUR TE FAIRE UN NOM et pour accomplir des miracles et des prodiges, en chassant des nations devant TON peuple que tu as racheté d'Égypte?

 

Pour de nombreuses personnes qui professent être chrétiennes et notamment les Adventistes du Septième Jour, la nation juive ou le peuple d’Israël aurait perdu son privilège d’être considéré comme LE peuple de Dieu en ayant scellé son destin comme nation déchue en l’an 34 après J.C. Les Adventistes utilisent les écrits de l’Esprit de Prophétie pour affirmer leurs dires, cependant ces écrits sont-ils bien compris ? Analysons ensembles La Bible et l’Esprit de Prophétie à ce sujet :

Deut. 7 :6 ; 14 :2 Car sur la terre tu es un peuple saint pour l'Éternel, ton Dieu; l'Éternel, ton Dieu, t'a choisi, pour que tu fusses un peuple qui lui appartînt entre tous les peuples qui sont sur la face de la terre.

 

L’Éternel s’est CHOISI UN PEUPLE, qui est le peuple d’Israël. Et ce qu’Il choisit demeure pour toujours, tout comme le fait qu’Il s’est choisi un temple, une demeure, une maison [Bayit : H1004], une église ou un peuple au sein duquel Il veut demeurer : 2Ch 7:16  Maintenant, je choisis et je sanctifie cette maisonH1004 [œuvre de Salomon v.11] pour que mon nom y réside à jamais, et j'aurai toujours là mes yeux et mon cœur. 

Éxode 29:45  Et je demeurerai au milieu des enfants d'Israël, et je serai leur Dieu. Lév 26:12  Je marcherai au milieu de vous, je serai votre Dieu, et vous serez mon peuple. 

 

Le Peuple d’Israël a donc été choisi, et ce pour un but précis ; l’objectif de l’Éternel était que ce peuple puisse être la LUMIÈRE DES NATIONS. Tous les regards étaient fixés sur ce peuple et le craignait car les nations voisines savaient que YHWH était Celui qui les conduisait.

YHWH leur a donné des lois et des ordonnances qui faisait et ferait d’Israël et encore aujourd’hui un peuple saint, mis à part, séparé des autres nations :

Deut. 4 :5-8 Voici, je vous ai enseigné des lois et des ordonnances, comme l'Éternel, mon Dieu, me l'a commandé, afin que vous les mettiez en pratique dans le pays dont vous allez prendre possession. Vous les observerez et vous les mettrez en pratique; car ce sera là votre sagesse et votre intelligence aux yeux des peuples, qui entendront parler de toutes ces lois et qui diront: Cette grande nation est le seul peuple sage et intelligent! Quelle est, en effet, la grande nation qui ait un Dieu aussi proche que l'Éternel, notre Dieu, l'est de nous toutes les fois que nous l'invoquons? Et quelle est la grande nation qui ait des lois et des ordonnances justes, comme toute cette loi que je vous présente aujourd'hui?

 

Le problème c’est que le peuple d’Israël a été un « peuple au cou roide » (Éx. 34 :9 ; Deut. 9 :6,13, etc.) qui s’est détourné des voies de l’Éternel et au lieu d’être un exemple pour le bien, il s’est montré un exemple pour le mal : Éz. 5:15  Tu seras un sujet d'opprobre et de honte, un exemple et un objet d'effroi pour les nations qui t'entourent, quand j'exécuterai contre toi mes jugements, avec colère, avec fureur, et par des châtiments rigoureux, -c'est moi, l'Éternel, qui parle, -

Seuls les fidèles à la Parole de l’Éternel comme Moïse, Josué, Caleb, etc. et Yashuah ont accompli les desseins de YHWH. Yashuah est venu de la tribu de JUDA, d’où vient le mot JUIF- Juda étant un des 12 fils de Jacob dont le nom a été changé pour Israël (Gen.32:28)- c’est de là que l’on appelle les 12 tribus d’Israël ; Yahshuah en a donc fait partie et Il a été appelé au même dessein qu’eux : être la LUMIÈRE DES NATIONS/DU MONDE :

Psa 42:6  Moi, l'Éternel, je t'ai appelé pour le salut, Et je te prendrai par la main, Je te garderai, et je t'établirai pour traiter alliance avec le peuple, Pour être la lumière des nations,

És. 49:6  Il dit: C'est peu que tu sois mon serviteur Pour relever les tribus de Jacob Et pour ramener les restes d'Israël: Je t'établis pour être la lumière des nations, Pour porter mon salut jusqu'aux extrémités de la terre.

Luc 2:32  Lumière pour éclairer les nations, Et gloire d'Israël, ton peuple.

Actes 13:47  Car ainsi nous l'a ordonné le Seigneur [aux juifs, selon le v.45]: Je t'ai établi pour être la lumière des nations, Pour porter le salut jusqu'aux extrémités de la terre.

Après avoir maintes et maintes fois avertit son peuple pour revenir vers Lui au moyen des prophètes, Mat 23:37  Jérusalem, Jérusalem, qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois ai-je voulu rassembler tes enfants, comme une poule rassemble ses poussins sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu! YHWH à la fin des temps appelle Son peuple par Yahshuah Heb. 1:1,2  Dieu ayant autrefois parlé à nos pères, à plusieurs reprises et en diverses manières, par les prophètes, Nous a parlé en ces derniers temps par son Fils, qu'il a établi héritier de toutes choses; par lequel aussi il a fait le monde.

Cependant, comme la Parabole de *Mat.21:33-46 le décrit, après avoir rejetés les prophètes représentés par les serviteurs, ils ont aussi rejeté le FILS, en le tuant pour s’emparer de l’héritage, et c’est la goutte qui a fait déborder le vase, cet acte a été fatal pour eux :

 

« Christ était venu sur terre pour révéler les principes du royaume des cieux. Son caractère de Sauveur et de donneur de vie n'avait été démontré que peu de temps auparavant à la tombe de Lazare; mais dans leur fierté, les Juifs ont rejeté Celui qui était Puissant et qui avait le salut. Quelle aurait été l’attitude de Christ si les prêtres et les dirigeants avaient été fidèles à la confiance qui reposait sur eux. S'ils avaient accompli l’œuvre que Dieu avait désigné pour eux de faire, la gloire de Dieu aurait été révélée aux nations idolâtres. Les oracles de Dieu avaient été confiés à la nation hébraïque. Ils avaient appris les commandements, les lois et les jugements de Dieu. Dieu voulait que la foi de ce peuple soit communiquée à tous les autres peuples de la terre. » {Ms128-1899.15} (Traduit de l’anglais)

“Les soixante-dix semaines, ou 490 ans, assignés aux Juifs ayant expiré en l’an 34 de notre ère, on constata qu’à ce moment précis, par la décision du sanhédrin, par le martyre d’Etienne et la persécution des chrétiens, la nation juive avait scellé son rejet (anglais) /officiellement rejeté l’Evangile. Dès lors, le message du salut avait cessé d’être confiné aux limites de la nation israélite, et il fut porté aux nations. Chassés par la persécution, les disciples ‘allaient de lieu en lieu, annonçant la bonne nouvelle de la Parole’. Philippe étant descendu à Samarie, ‘y prêcha le Christ’. Par direction divine, Pierre présente l’Evangile au centenier de Césarée, le pieux Corneille; et l’ardent Paul, gagné à la foi chrétienne, est appelé à porter la Bonne Nouvelle au loin vers les nations.” {PE XIII.2}

 

« Les Juifs scellèrent ainsi leur rejet de la miséricorde céleste, et la parabole [des noces- Mat.22] en révèle les fatales conséquences. Le roi “envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville”. Ce jugement fut exécuté lors de la destruction de Jérusalem et de la dispersion de la nation juive{PJ 268.3}

Le troisième appel au festin représente la prédication de l’Evangile aux Gentils. “Les noces sont prêtes, annonce le roi, mais les conviés n’en étaient pas dignes. Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez.” » {PJ 269.1}

Et comme les soixante-dix semaines (ou quatre cent quatre-vingt-dix ans) étaient exclusivement réservées au peuple juif, à l’expiration de cette période, en l’an 34 de notre ère, Israël ayant définitivement rejeté le Christ en persécutant ses disciples, les apôtres s’étaient tournés vers les Gentils. {TS 444.1}

En tant que nation, les Juifs ont refusé de recevoir Christ. Il les avait guidés dans leurs voyages, en tant que leader invisible et infini. Il leur avait communiqué sa volonté, mais dans l'épreuve, ils l'ont rejeté, leur seul espoir, leur seul salut, et Dieu les a rejetés. "Mais à tous ceux qui l'ont reçu, il leur a donné le droit d'être enfants de Dieu, savoir à ceux qui croient en son nom" (Jean 1:12). Pour tous ceux qui reçoivent et obéissent aux conditions, les dons de Dieu coulent régulièrement, sans repentance, sans rappel. Dieu a conféré à l'homme ses dons à utiliser, non pas selon des idées fantaisistes ni héréditaires, ni selon des pulsions ou des inclinations naturelles, mais selon Sa volonté .... {TDG 31.3} Traduit de l’anglais.

 

Il semblerait d’après toutes ces citations données que la servante EGW nous dit que la NATION JUIVE en tant que NATION a été complètement rejetée dans son refus de croire à Son SAUVEUR et qu’il n’y a plus d’opportunités de salut pour les juifs ou la nation juive; Et je tiens à souligner que celui qui pense ainsi est dans l’ERREUR et interprète mal ces citations.

Il est bien indiqué que la nation juive a été châtiée, en l’an 34, le message du salut a cessé d’être confiné aux limites de la nation israélite, et il fut porté aux nations païennes, aux gentils. YHWH a tout simplement accompli le jugement qu’il avait prononcé à son peuple dès le départ dans Deutéronome 4 :25, 27 Quand tu auras engendré des fils et des petits-fils, et que vous aurez vécu longtemps dans le pays, et que vous vous serez corrompus, et que vous vous aurez fait une image taillée, la forme d'une chose quelconque, et que vous aurez fait ce qui est mauvais aux yeux de l'Éternel, ton Dieu, pour le provoquer à colère… L'Éternel vous dispersera parmi les peuples, et vous ne resterez qu'un petit nombre au milieu des nations où l'Éternel vous emmènera

Et la sentence que les juifs ont prononcée sur eux-mêmes dans la Parabole des vignerons *Mat.21:33-46 est retombée sur eux : v.40-46 Lorsque le maître de la vigne viendra, que fera-t-il à ces vignerons? Ils lui répondirent: Il fera périr misérablement ces misérables, et il affermera la vigne à d'autres vignerons, qui lui en donneront le produit au temps de la récolte… Jésus leur dit: C'est pourquoi, je vous le dis, le royaume de Dieu vous sera enlevé, et sera donné à une nation qui en rendra les fruits. [les gentils]  Après avoir entendu ses paraboles, les principaux sacrificateurs et les pharisiens comprirent que c'était d'eux que Jésus parlait, et ils cherchaient à se saisir de lui; mais ils craignaient la foule, parce qu'elle le tenait pour un prophète. Au lieu de se repentir ils cherchaient à le tuer !

L’Éternel a rejeté ceux qui l’ont rejeté et uniquement ceux-là, tout comme il rejettera les impies qui n’auront pas cru en Christ à la fin des temps, malheureusement il s’agit de la majorité. Mais Il n’a pas rejeté le petit peuple d’Israël, le reste qui est resté fidèle : Rom 11:1,2  Je demande donc: Dieu a-t-il rejeté son peuple? Nullement; car je suis moi-même Israélite, de la postérité d'Abraham, de la tribu de Benjamin. Dieu n'a point rejeté son peuple qu'il a connu d'avance. Et Rom 11:11,14,15 Je dis donc: Est-ce pour tomber qu'ils ont bronché? Loin de là! Mais, par leur chute, le salut est devenu accessible aux païens, afin qu'ils fussent excités à la jalousie…afin, s'il est possible, d'exciter la jalousie de ceux de ma race, et d'en sauver quelques-uns. Car si leur rejet a été la réconciliation du monde, que sera leur réintégration, sinon une vie d'entre les morts?  

La servante EGW l’explique bien :
« Bien qu’un terrible jugement ait été prononcé contre la nation israélite à l’époque où elle avait rejeté Jésus de Nazareth, des Juifs au cœur noble et craignant Dieu continuèrent, à travers les âges, à souffrir en silence. Dieu a réconforté leurs âmes affligées, et il s’est penché avec pitié sur leur condition tragique. Il a entendu les prières déchirantes de ceux qui le recherchaient de tout leur cœur pour acquérir une juste compréhension de sa Parole. Parmi ces infortunés, certains ont appris à voir dans l’humble Nazaréen, rejeté et crucifié par leurs pères, le véritable Messie d’Israël. Et tandis qu’ils sondaient les prophéties qui leur étaient familières, et que la tradition ou une fausse interprétation leur avaient rendues si longtemps obscures, leur cœur débordait de reconnaissance envers Dieu pour le don ineffable qu’il accorde à tous ceux qui acceptent le Christ comme Sauveur personnel. 
{CP 337.1}

C’est à cette catégorie de chrétiens que fait allusion Ésaïe lorsqu’il dit: “Un reste seulement sera sauvé.” Depuis l’époque de Paul jusqu’à nos jours, Dieu a appelé à la fois, par son Saint-Esprit, les Juifs et les païens. “Car devant Dieu il n’y a point d’acception de personnes”, déclare Paul. L’apôtre se considérait lui-même débiteur des Grecs et des barbares, ainsi que des Juifs, mais il ne perdait jamais de vue les privilèges que ceux-ci possédaient par rapport aux autres. Il écrit en parlant d’eux: “... et tout d’abord en ce que les oracles de Dieu leur ont été confiés.” “L’Evangile, dit-il encore, est une puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du Juif premièrement, puis du Grec, parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu’il est écrit: Le juste vivra par la foi.” C’est de cet Evangile, aussi efficace pour les Juifs que pour les Gentils, que Paul déclarait, dans son épître aux Romains, “qu’il n’avait point honte”. {CP 337.2}

Peu nombreux sont les pasteurs qui se sentent appelés à travailler pour le peuple juif; mais le message de miséricorde et d’espoir en Christ doit être annoncé à tous ceux qu’on a trop longtemps négligés. Dans la proclamation finale de l’Evangile, Dieu suscitera des serviteurs qui prendront un soin spécial des Juifs, répandus dans toutes les parties du monde. {CP 338.1}

Comme l’Ancien Testament s’harmonise avec le Nouveau pour l’explication des desseins éternels de Dieu, de nombreux Juifs y verront comme l’aurore d’une nouvelle création, la résurrection de l’âme. Lorsqu’ils discerneront le Christ de la dispensation évangélique à travers les pages de l’Ancien Testament, lorsqu’ils comprendront combien clairement le Nouveau Testament explique l’Ancien, alors ils se réveilleront de leur assoupissement, et reconnaîtront le Christ comme Sauveur du monde. Et ces paroles s’accompliront alors pour eux: “Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu.” » {CP 338.2}

 

YHWH est très clair, il a choisi et appelé Israël à être Son Peuple et il ne désiste pas de ses choix: Rom 11:29  Car Dieu ne se repent pas de ses dons et de son appel. 

 Jér. 31:35-37 Ainsi parle l'Éternel, qui a fait le soleil pour éclairer le jour, Qui a destiné la lune et les étoiles à éclairer la nuit, Qui soulève la mer et fait mugir ses flots, Lui dont le nom est l'Éternel des armées: Si ces lois viennent à cesser devant moi, dit l'Éternel, La race d'Israël aussi cessera pour toujours d'être une nation devant moi. Ainsi parle l'Éternel: Si les cieux en haut peuvent être mesurés, Si les fondements de la terre en bas peuvent être sondés, Alors je rejetterai toute la race d'Israël, A cause de tout ce qu'ils ont fait, dit l'Éternel.

 

Les lois du soleil qui éclaire le jour, ou de la lune qui éclaire la nuit ont-elles cessé ? Peut-on mesurer les cieux ? NON, de même YHWH n’a pas rejeté la race ni la nation d’Israël. Ce qu’il a choisi ou dit demeure éternellement.

Mais bien plus encore, il considère

 

Rom 11:25-27 je ne veux pas, frères, que vous ignoriez ce mystère-ci, afin que vous ne soyez pas sages à vos propres yeux: c'est qu'un endurcissement partiel est arrivé à Israël jusqu'à ce que la plénitude des nations soit entréeet ainsi tout Israël sera sauvé, selon qu'il est écrit: "Le libérateur viendra de Sion; il détournera de Jacob l'impiété. Et c'est là l'alliance de ma part pour eux, lorsque j'ôterai leurs péchés". 

Rom 9:24-26  Ainsi nous a-t-il appelés, non seulement d'entre les Juifs, mais encore d'entre les païens, selon qu'il le dit dans Osée: J'appellerai mon peuple celui qui n'était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n'était pas la bien-aimée; et là où on leur disait: Vous n'êtes pas mon peuple! Ils seront appelés fils du Dieu vivant.

 

Quelle merveille de l’évangile que de pouvoir TOUS faire partie d’UN même peuple, le PEUPLE D’ISRAËL, par la foi en Yahshuah, pour ce faire, Rom. 11 nous dit que « les branches païennes doivent être entées dans l’Olivier et les racines juives » Nous devons recevoir les instructions juives données à ce peuple contenues dans  La Torah.

 

Gal. 3 :13,14 Christ nous a rachetés  afin que la bénédiction d'Abraham eût pour les païens son accomplissement en Jésus Christ, 

Gál 3:28  Il n'y a plus ni Juif ni Grec, il n'y a plus ni esclave ni libre, il n'y a plus ni homme ni femme; car TOUS vous êtes UN en Jésus Christ

Gál 3:29  Et si vous êtes à Christ, vous êtes donc la postérité d'Abraham, héritiers selon la promesse. 

 

Mais ATTENTION !!! :

          Les mêmes influences qui ont conduit les Juifs à rejeter le Sauveur sont à l’œuvre de nos jours, juste avant la seconde apparition de Christ. Le résultat du péché d’Israël est devant nous. L'église d'aujourd'hui recevra-t-elle l’avertissement? {Ms109-1902.13} Traduit de l’anglais.

Jua_3:36  Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

FAIRE PARTIE DU PEUPLE D’ISRAËL IMPLQUE CROIRE EN YAHSHUAH CELA VEUT DIRE MARCHER COMME LUI-MÊME ISRAÉLITE A MARCHÉ ET OBSERVER LES LOIS ET LES ORDONNANCES QU’IL A DONNÉES ET MISES EN PRATIQUE. 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0