YAHSHUA : “VRAI DIEU” ou FILS DE “DIEU” 

Partie 2

Cette étude est la deuxième partie du thème, elle vise à démontrer que lorsque nous trouvons le terme « DIEU » dans les Écritures, il devrait se référer au Père et EN AUCUN CAS au Fils, comprenez bien que nous ne renions en rien la divinité du Fils, il est un dieu et il est divin, d’où l’adoration qui lui revient aussi (Luc 24:52, Mat. 14:33) en tant qu'unique engendré de Dieu, qui est dans le sein du Père (Jean 1:18); cependant il n’est pas le "vrai" DIEU, car Jean 17 :3, 1 Cor. 8 :6, 1Thess. 1:9,10 nous disent qu’il n’y a qu’un SEUL "vrai" DIEU, le Père ; et UN seul Seigneur, Yahshua qui est le Fils de DIEU et le représentant du Père avec le Saint Esprit.

Analysons donc à présent les textes qu’il nous manquait en suite de la Partie 1:

Hébreux 1 : 8,9

OB : Mais quant au Fils: "Ton trône, ô Dieu, demeure aux siècles des siècles; c'est un sceptre de droiture que le sceptre de ton règne; tu as aimé la justice et haï l'iniquité; c'est pourquoi Dieu, ton Dieu, t'a oint d'une huile de joie au-dessus de tes compagnons". 

L.S : Mais il a dit au Fils: Ton trône, ô Dieu est éternel; Le sceptre de ton règne est un sceptre d'équité; Tu as aimé la justice, et tu as haï l'iniquité; C'est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t'a oint D'une huile de joie au-dessus de tes égaux. 

Notez bien qu’il y a eu des ajouts dans de nombreuses traductions, dont la traduction de Louis Segond, le verbe DIRE, par exemple n’apparait pas dans le texte original grec, bien que l’on comprenne face au contexte que le Père s’adresse au Fils, il s’agit tout de même d’un rajout ; ni la marque d’expression « Ô » et l’adjectif possessif à la fin du verset 8 a été changé. Voici ce qu’il est dit, mot à mot dans la version grecque de Wescott et Hort :

Verset 8

πρός pros G4314:PREP Vers/ envers δε G1161:CONJ mais τον G3588:T-ASM le υιον G5207:N-ASM Fils ο G3588:T-NSM le θρονος G2362:N-NSM trône σου G4771:P-2GS de ton/toi ο G3588:T-NSM le θεός theosG2316:N-NSM Dieu εις G1519:PREP dans τον G3588:T-ASM le αιωνα G165:N-ASM siècle [του G3588:T-GSM le αιωνος] G165:N-GSM siècle και G2532:CONJ et η G3588:T-NSF le ραβδος G4464:N-NSF scèptre της G3588:T-GSF de l’ ευθυτητος G2118:N-GSF équité en rectitude ραβδος G4464:N-NSF scèptre της G3588:T-GSF du βασιλειας G932:N-GSF royaume/ règne αυτου G846:P-GSM de lui(-même)/son.

Le sens du verset 8 serait complètement différent, pour nous rendre compte en tout cas que le terme « Theos » - traduit ici par Dieu ne s’applique absolument pas au Fils de YHWH, nous pouvons penser que les traducteurs avaient tendance à croire au Fils comme étant Dieu et l’ont donc tout naturellement traduit comme tel,

cependant bibliquement nous nous apercevons que les expressions apposées ici ne sont pas adaptées au sens littéral. Cela donnerait donc :

Verset 8 [le Père s’adresse à son Fils, tout comme au verset 7 Il se dirige aux anges car la même préposition de direction est employée PROS] 

« Mais envers le Fils: Le trône de ton Dieu [demeure] dans les siècles des siècles et le sceptre d’équité [est] le sceptre de son règne. »

Certains traduisent la préposition PROS par à côté de, auprès de, ce qui pourrait être aussi une application correcte et cela donnerait :

« Mais à côté du Fils ton trône Dieu… »

Cependant par rapport au contexte que nous avons, nous préférons favoriser la première traduction étant donné que le verset 9 et les suivants nous montrent ce que le Père dit au Fils et du Fils, c’est donc bien le Père qui parle (versets 5 et 6 le prouvent) et non pas qu’il est parlé du Père, sinon au verset 9 il faudrait comprendre qu’un autre Dieu a oint Dieu le Père !!

 Verset 9

ηγαπησας 25:V-AAI-2S Tu as aimé δικαιοσυνην 1343:N-ASF la justice/ rectitude και 2532:CONJ et εμισησας 3404:V-AAI-2S tu as haï ανομιαν 458:N-ASF la violation de la loi δια 1223:PREP à travers τουτο 3778:D-ASN cela εχρισεν 5548:V-AAI-3S oint σε 4771:P-2AS à toi ο 3588:T-NSM le θεος 2316:N-NSM Dieu ο 3588:T-NSM le θεος 2316:N-NSM Dieu σου 4771:P-2GS de toi ελαιον 1637:N-ASN huile αγαλλιασεως 20:N-GSF de joie παρα 3844:PREP au côté de/ au-dessus deτους 3588:T-APM les μετοχους 3353:A-APM compagnons σου 4771:P-2GS de toi.

La traduction du Verset 9 donnerait :

« Tu as aimé la juste et tu as haï la violation de la loi, à travers cela [c’est pourquoi] Dieu, ton Dieu, t’a oint [avec une] huile de joie au-dessus de tes compagnons. »

Il n'y a pas de contradiction dans la Bible, il y a beaucoup de textes de l'apôtre Paul qui nous disent que le seul Théos est le Père, il est le Dieu de Son Fils, Son chef ou Sa tête (1Corint. 11 :3). Mais le Père n’a personne au-dessus de lui. Nous comprenons donc que ces paroles sont adressées au Fils par le Père.

Paul nous dit aussi qu'en nombre il n'y a qu'un seul Théos le Père. 1Corinthiens 8: 6 et cela est à comprendre dans toutes les Écritures.

Romains 9:5 paraîtrait de même faire référence au Fils comme Dieu selon certaines versions bibliques comme la Darby par exemple :

« Qui descendent des pères, et de qui est sorti, selon la chair, Christ, qui est Dieu au-dessus de toutes choses, béni éternellement. Amen! « 

mais nous allons voir aussi qu’il n’en est pas ainsi, la version Louis Segond est davantage fidèle à l’original grec, sans être très explicite :

« et les promesses, et les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen! » 

La version grecque de Wescott et Hort nous dit littéralement :

Rom 9:5  ων G3739:R-GPM de qui οι G3588:T-NPM les πατερες G3962:N-NPM pères και G2532:CONJ et εξ G1537:PREP provenant de ων G3739:R-GPM quels ο G3588:T-NSM le χριστος G5547:N-NSM Oint το G3588:T-NSN celui κατα G2596:PREP selon σαρκα G4561:N-ASF chair ο G3588:T-NSM Lui ων G1510:V-PAP-NSM étant επι G1909:PREP sur παντων G3956:A-GPN  tout (toutes choses) θεος G2316:N-NSM Dieu/ une divinité ευλογητος G2128:A-NSM béni εις G1519:PREP dans τους G3588:T-APM les αιωνας G165:N-APM siècles αμην G281:HEB Amen

Ce verset peut être considéré de deux manières possibles :

La transcription française nous donnerait ce qui suit dans le premier cas :

« qui [descendent] des pères et desquels, selon la chair, provient/est issu l’Oint, qui est sur toutes choses. Dieu [soit] béni éternellement, Amen! »

Nous comprenons d’une part, selon ce que nous dit la Bible, que seul le Père est DIEU, et rappelons-le encore une fois, l’apôtre Paul lui-même le dit dans 1 Corinthiens 8 :6, de ce fait, dans Romains 9 :5, l’apôtre PAUL après nous indiquer que Yahshua, l’Oint est provenu des pères selon la chair, il mentionne le fait que Dieu l’a établi sur toutes choses et c’est pourquoi il s’exclame : « Dieu [soit] béni dans les siècles, Amen ! » Il loue donc le Père d’avoir élevé le Fils.

D’autre part, si nous considérons que le terme « Theos » s’applique ici au Fils pour impliquer la divinité du Fils, tout comme elle est mentionnée dans Jean 1 :1 ; c’est aussi une possibilité ici, cela nous donnerait le second cas de figure :

« qui [descendent] des pères et desquels, selon la chair, provient/est issu l’Oint, qui est sur toutes choses, une divinité bénie éternellement, Amen! »

Mais en aucun cas nous ne pouvons penser que parce que Yahshua est divin ou un dieu pour avoir été engendré du seul DIEU, le Père, qu’il nous faut le mentionner comme DIEU de manière à part entière dans les Écritures, il nous faut avoir beaucoup plus de précautions car il n’est pas LE DIEU, il est Fils de Dieu.

Enfin pour terminer nous ferons l’analyse de Mat. 1:23, qui est souvent mal appliqué pour nous faire croire que Yahshua lui-même est Dieu alors qu’il n’en est rien de tout cela.

Mat 1:23  Voici, la vierge sera enceinte, et elle enfantera un fils, et on le nommera EMMANUEL, ce qui signifie: DIEU AVEC NOUS. 

D’une part il nous faut comprendre que dans le contexte ce verset provient d’une prophétie d’Ésaïe qui ne s’applique qu’en second lieu mais de manière plus complète à la naissance du Fils de Dieu car il est clair et net que le Fils de Dieu sur terre n’a jamais porté le nom d’EMMANUEL de manière littérale, d’ailleurs le verset 25 nous le dit :

Mat 1:25  et il ne la connut point jusqu'à ce qu'elle eût enfanté son fils premier-né; et il appela son nom YASHUA (Jésus)

C’est le nom que le Messie a toujours porté, Yahshua, et nous le savons, le nom d’une personne est caractéristique de sa personnalité, de son caractère, le nom « Yahshua » a sa signification et son importance : ce nom veut dire Sauveur, il indique qu’il est l’auteur de notre salut (Héb. 5 :9).

Mat 1:21  Et elle enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de YAHSHUA (Sauveur); car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés

Il porte le nom du Père « YAH » de ‘YAH’WEH, c’est le nom du salut (Actes 4 :12) cependant il est aussi reconnu par le nom d’EMMANUEL du fait de la prophétie accomplie en lui pour la signification du nom « Dieu avec nous » et aussi pour la prophétie accomplie en Myriam (Marie) la mère de Yahshua qui a enfanté alors qu’elle était vierge.

Nous comprendrons donc par-là que le nom d’EMMANUEL ne s’est pas seulement accompli en Yahshua puisqu’il est une seconde application de la prophétie, c’est pourquoi il apparaîtra clair que « DIEU avec nous », ne s’applique pas de manière littérale en la personne de DIEU elle-même mais qu’à travers la personne qui porterait ce nom, la présence de Dieu serait manifestée, et qu’elle l’a été par 2 fois selon Ésaïe.

Voyons donc de plus près cette prophétie pour en comprendre la première et la deuxième applications :

PROPHÉTIE D’ÉSAïE PREMIÈRE APPLICATION :

Ésa 7:14  C'est pourquoi le Seigneur, lui, vous donnera un signe: Voici, la vierge (jeune fille) concevra et elle enfantera un fils, et appellera son nom Emmanuel (Dieu avec nous).

Isa 7:16  Car avant que l'enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, le pays des deux rois duquel tu as peur sera abandonné.  

Les érudits pensent que cette prophétie s’est accomplie en premier lieu avec le fils d’Ésaïe d’après les versets suivants ; et si ceci est le cas il est évident qu’il n’était pas DIEU, mais qu’au travers des calamités que Juda a passé Dieu ne les a pas abandonné, ils avaient l’espoir à travers EMMANUEL, que YHWH était avec eux :

Isa 8:3  Et je m'approchai de la prophétesse, et elle conçut, et enfanta un fils; et l'Éternel me dit: Appelle son nom: Maher-Shalal-Hash-Baz (signifie: Pillage prompt, ravage soudain).

Isa 8:4  car avant que l'enfant sache crier: Mon père, et, Ma mère, on emportera la puissance de Damas et le butin de Samarie devant le roi d'Assyrie. 

Puis versets 8 et 10 Il pénétrera dans Juda, il débordera et inondera, Il atteindra jusqu'au cou. Le déploiement de ses ailes remplira l'étendue de ton pays, ô Emmanuel! 

Formez un dessein, et il sera dissipé; parlez, et votre parole n'aura point d'effet: car Dieu est avec nous (Emmanuel)

Et de même à travers Yahshua, YHWH, le Père était avec le peuple d’Israël :

PROPHÉTIE D’ÉSAïE DEUXIÈME APPLICATION :

Mat 1:22  Or tout cela arriva, afin que fût accompli ce que le Seigneur a dit par le prophète, disant: 

Mat 1:23  "Voici, la vierge sera enceinte et enfantera un fils, et on appellera son nom Emmanuel", ce qui, interprété, est: Dieu avec nous. 

 

Notez que dans Ésaïe 7 :14 il est dit « La vierge appellera » - elle, ou comme le dit une leçon marginale: Toi, O Vierge, tu appelleras. Il était courant pour les mères de donner leur nom (prénom) à leurs enfants. (Gen 4:25; Gen 19:37,38; Gen 29:32,33…).

En Mat.1: 23, le grec dit "ON appellera". Lorsque la prophétie s'est accomplie de manière plénière, le nom Emmanuel ne se limitait plus à la notion de la prophétesse du caractère du Messie et à l'accomplissement partiel de la prophétie chez son fils, mais tout le monde a appelé le Messie par ce nom (pas littéralement), ou plutôt ils considéraient que le nom descriptif d'Emmanuel était celui qui le caractérisait de la manière la plus particulière et la plus appropriée (1Ti 3:16; Col 2:9; Jean 1:14).

Le nom n’est pas une simple appellation, que ni le fils d'Ésaïe ni Yahshua (Jésus-Christ) ne portaient littéralement, mais ce qui décrit leurs attributs révélés; c'est-à-dire le Personnage (cf. És. 9: 6). Le nom, si l'on considère la personne auquel il était destiné, n'était pas arbitraire, mais caractéristique de l'individu.

"Emmanuel, Dieu avec nous" s’applique donc à Yahshua dans les termes suivants : Jean 1:14  Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. 

Col 2:9 car en lui habite toute la plénitude de la déité corporellement.

1Ti 3:16 Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand: -Dieu a été manifesté en chair, a été justifié en Esprit, a été vu des anges, a été prêché parmi les nations, a été cru au monde, a été élevé dans la gloire.(Version Darby et Ostervald)

Cependant la version originale apparait comme dans la version Louis Segond, où le terme "Dieu" n'apparait pas, mais plutôt le mot "celui", faisant référence directement à Yahshua, évidemment selon le contexte, cela est vérifiable avec la version grecque de Wescott et Hort. 

1Ti 3:16 Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand: celui qui a été manifesté en chair, justifié par l'Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, élevé dans la gloire. (Version LS).

 

1Ti 3:16  και G2532:CONJ Et ομολογουμενως G3672:ADV sans contredit μεγα G3173:A-NSN grand εστιν G1510:V-PAI-3S est το G3588:T-NSN le της G3588:T-GSF de la ευσεβειας G2150:N-GSF reverence- bien/piété μυστηριον G3466:N-NSN mystère ος G3739:R-NSM Celui qui εφανερωθη G5319:V-API-3S a été manifesté εν G1722:PREP en σαρκι G4561:N-DSF chair εδικαιωθη G1344:V-API-3S a été déclaré juste εν G1722:PREP en πνευματι G4151:N-DSN esprit ωφθη G3708:V-API-3S vu αγγελοις G32:N-DPM des messagers/anges εκηρυχθη G2784:V-API-3S prêché εν G1722:PREP aux εθνεσιν G1484:N-DPN nations επιστευθη G4100:V-API-3S cru εν G1722:PREP dans κοσμω G2889:N-DSMle monde ανελημφθη G353:V-API-3S élevé εν G1722:PREP dans δοξη G1391:N-DSF la gloire/splendeur.

Vous ne verrez nulle part dans le texte apparaître "theos": θεος

Mais ὅς jós; "hos": pronom démonstratif qui signifie, celui, aussi qui, que.

 

 Donc ce qu’il nous faut comprendre du texte de Mat. 1 :23, et de tous les textes cités ci-dessus, ce n’est pas que Yahshua est DIEU lui-même, mais que le Fils de Dieu est venu sur terre pour nous faire connaître DIEU, le Père comme nous disent les Écritures (Jean 1:18; Jean 15 :15 ; 17 :6, 26).

Philippe lui dit: Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit. Jésus lui dit: Je suis depuis si longtemps avec vous, et tu ne m'as pas connu, Philippe? Celui qui m'a vu, a vu le Père; et comment toi, dis-tu: Montre-nous le Père? Ne crois-tu pas que moi je suis dans le Père, et que le Père est en moi? Les paroles que moi je vous dis, je ne les dis pas de par moi-même; mais le Père qui demeure en moi, c'est lui qui fait les œuvres. Croyez-moi, que je suis dans le Père, et que le Père est en moi; sinon, croyez-moi à cause des œuvres elles-mêmes.

Jean 14:8-11

 

 

Shalom

Commentaires: 0