FAUT IL OBSERVER LE SHABBAT au 7ème jour (SAMEDI)

ou

au 1er jour de la semaine (DIMANCHE) ?

 

 

 

 

Bibliquement parlant, il n’y a aucun doute que le peuple de Yahweh a toujours observé le Shabbat, le 7ème jour de la semaine, l’observe encore et l’observera à perpétuité ainsi. Car depuis le commencement c’est l’exemple du Père LUI-même qui a été donné à ce sujet et le commandement qu’IL a laissé. Le Shabbat est un signe auquel on reconnaîtra le véritable peuple de YHWH, celui qui le sert et obéit à Ses commandements :

 

L’Éternel lui-même a dit :

«Parle aux enfants d'Israël, et dis-leur: Vous ne manquerez pas d'observer MES sabbats, car ce sera entre moi et vous, et parmi vos descendants, un signe auquel on connaîtra que je suis l'Éternel qui vous sanctifie. Vous observerez le sabbat, car il sera pour vous une chose sainte. Celui qui le profanera, sera puni de mort; celui qui fera quelque ouvrage ce jour-là, sera retranché du milieu de son peuple. On travaillera six jours; mais le septième jour est le sabbat, le jour du repos, consacré à l'Éternel. Celui qui fera quelque ouvrage le jour du sabbat, sera puni de mort.  Les enfants d'Israël observeront le sabbat, en le célébrant, eux et leurs descendants, comme une alliance perpétuelle. Ce sera entre moi et les enfants d'Israël un signe qui devra durer à perpétuité; car en six jours l'Éternel a fait les cieux et la terre, et le septième jour IL a cessé son oeuvre et il s'est reposé. » Éxode 31: 13-17

 

On pourra nous dire tout ce qu’on voudra, seuls ces versets suffiraient à l’âme sincère pour reconnaître et comprendre la validité éternelle de ce commandement. Rien que la nature éternelle de toute parole qui est sortie de la bouche de YHWH (Ésaïe 40 :8) et donc des commandements qu’IL a écrit de Son doigt et prononcé de SES lèvres : Psaumes 89:35 ‘Je ne violerai point mon alliance et je ne changerai pas ce qui est sorti de mes lèvres’… devrait nous faire comprendre qu’il est IMPOSSIBLE de changer le commandement du Sabbat ou le moindre commandement de YHWH ! (Mat. 5 :19)

Mais nous trouvons bien plus dans les Saintes Écritures car quand YHWH parle Il est plus que CLAIR, pour ne laisser personne dans le doute. Le Sabbat est un des commandements de l’Éternel qui fait partie de SON ALLIANCE, et nous venons de le lire, cette alliance est éternelle.

 

Le Sabbat dès le commencement : Dès la Création du monde Yahweh nous dit que LUI-MÊME a observé le Sabbat, nous venons de le lire dans Exode 31 :17 – Genèse 2:2,3  Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu'il avait faiteDieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu'il avait créée en la faisant

Éphésiens 5:1  Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés.

Nous avons toujours été appelés à suivre l’exemple de Notre Créateur afin de lui ressembler.

Bien que le commandement de Genèse soit implicite, il devient évident avec les versets d’Exode 20 :8-11 que le commandement du Sabbat a été donné depuis la Création, en commençant par donner un rappel Souviens-toi’ du Sabbat (jour de repos) pour le sanctifier. Et s’il y a rappel c’est que la chose existait auparavant. Puis la raison d’observer ce commandement, donc de se reposer le 7ème jour est donnée au verset 11 : « CAR en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour : c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié. »  

Le Sabbat dans toute la suite des temps : Il n’y a pas un seul instant dans l’histoire de cette terre où le Sabbat a cessé d’être le véritable jour de repos de l’Éternel et la pratique du véritable et fidèle peuple de YHWH. Cela est indéniable à travers TOUTES les Saintes Écritures, dans L’Ancien comme le Nouveau Testament.

 Malheureusement, de nombreuses personnes se sont laissées séduire par les doctrines du malin et pensent que le Shabbat est seulement une coutume ou une tradition juive de l’Ancien Testament, qu’il a été observé par et pour le peuple juif pour honorer la Création et le Créateur dans ses commandements mais qu’à partir du moment où Christ est mort et ressuscité le premier jour de la semaine un changement a eu lieu pour honorer la Résurrection et la Rédemption argumentant que le dimanche était un jour important à observer pour les premiers disciples. Est-ce vrai ? Voyons ce que la Bible nous dit à ce sujet… 

Premièrement le Sabbat a été donné pour toute l’humanité et non pas seulement pour le peuple hébreu, israélite ou juif, nous le voyons dans l’AT : Ézéchiel 20:11-13

« Je leur donnai mes statuts et leur fis connaître mes lois, que l'homme doit mettre en pratique, afin de vivre par elles. Je leur donnai aussi MES sabbats comme un signe entre moi et eux, pour qu'ils connussent que je suis l'Éternel qui les sanctifie. Et la maison d'Israël se révolta contre moi dans le désert. Ils ne suivirent point mes statuts, et ils rejetèrent mes lois, que l'homme doit mettre en pratique, afin de vivre par elles, et ils profanèrent à l'excès mes sabbats. J'eus la pensée de répandre sur eux ma fureur dans le désert, pour les anéantir. »

Il est évident que YHWH a donné Sa loi, non seulement pour les hébreux mais elle devait être applicable par l’HOMME en général s’il voulait VIVRE. Il en va de même aujourd’hui.

Nous le voyons aussi dans le NT :  Marc 2:27  « Puis il leur dit: Le sabbat a été fait pour l'homme, et non l'homme pour le sabbat. »

De plus Galate 3 nous dit que nous sommes tous égaux EN Yahshua, cela veut dire, étant semblables en tous points à LUI, donc dans l’observance de la loi qu’IL a observée: Gal. 3:28 Il n'y a plus ni Juif ni Grec; il n'y a plus ni esclave ni libre; il n'y a plus ni homme ni femme; car vousêtes tous UN en Yahshua   

En Marc 16 :9, il est écrit que Yahshua ressuscita le 1er jour de la semaine : « Yahshua, étant ressuscité le matin du premier jour de la semaine, apparut d'abord à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons. »

 

Pourquoi ? Est-ce parce que ce jour devait remplacer le Shabbat ? En aucun cas ! Yahshua est en effet ressuscité un dimanche, le premier jour de la semaine, le lendemain du Shabbat après la Pâque biblique. Ce jour était le 16 d’Abib qui est le jour de la fête biblique des prémices.

 

« Parle aux enfants d’Israël et tu leur diras : Quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, et que vous y ferez la moisson, vous apporterez au sacrificateur une gerbe, prémices de votre moisson. Il agitera de côté et d’autre la gerbe devant l’Éternel, afin qu’elle soit agréée : le sacrificateur l’agitera de côté et d’autre, le lendemain du sabbat. » Lév. 23 :10

 

La résurrection de Yahshua a eu lieu un dimanche, le jour des prémices, pour accomplir cette fête de l’Éternel, et non pas pour honorer le dimanche. C’est pourquoi l’apôtre Paul dit :

« Mais maintenant, le Messie est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts. » 1 Cor. 15 :20

Cela n’a donc rien à voir avec le fait que c’était un dimanche, 1er jour de la semaine. Il n’y a aucune raison de croire que nous devons observer le dimanche en honneur de la résurrection de Yahshua étant donné qu’AUCUN commandement de l’Éternel n’est donné pour effectuer un tel changement !

 

Les personnes qui croient que le dimanche était un jour important pour les premiers disciples argumentent qu’on le voit dans Actes 2:1, car le jour de la Pentecôte le Saint Esprit descendit sur les apôtres un dimanche et que la Pentecôte se célèbre toujours un dimanche. Or ils ne comprennent pas le commandement qui a été donné de la part de YHWH dès l’AT car cela n’implique en RIEN que le jour de repos ait été changé pour le dimanche, on ne peut pas confondre un jour de fête, soit ici la Pentecôte avec le commandement du Shabbat, ils sont séparés !! (Lév. 23 :37,38 ‘Telles sont les fêtes de YHWH… outreH905 les Sabbats de l’Éternel’)

H905 bad : séparation, à part, seul, excepté, sans compter, outre.

 

Dans Actes 20 :7, il est écrit que les disciples étaient réunis le 1er jour de la semaine : Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s'entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu'à minuit. 

 En fait, il n’est pas écrit premier jour de la semaine dans le texte grec, mais « en heis sabbaton », littéralement « pendant un shabbat ou pendant un de la semaine ».

 

Nous n’avons donc pas de précision exacte sur quel était le jour de leur réunion, il pouvait s’agir de n’importe quel jour de la semaine ou d’un shabbat.

 

Loin d’abandonner la Torah, et de remplacer le Shabbat par le dimanche, les disciples observaient scrupuleusement et dans les moindres détails la Torah, les versets d’Actes 13 :14 ; 15 :21 ; 17 :1,2, etc. nous rappellent que Paul et ses compagnons observaient toujours le Sabbat même après la mort et la résurrection de Yahshua, nous trouvons 84 observations du Shabbat dans le livre d’Actes, dans le NT, contre la seule référence citée du dimanche, sans fondement aucun qu’il s’agisse d’un jour de repos du Seigneur !

Les 84 observations du Shabbat :

À Antioche de Pisidie :       Actes 13 :14, 42, 44                                2 observations de Shabbat

Notez bien qu’aux versets 42 il est dit ‘on pria Paul et Barnabas de parler le sabbat suivant’ on voit nettement ici que les Gentils auxquels Paul enseigna à ce moment-là ne donnèrent pas de préférence au 1er jour de la semaine pour se réunir en tant que congrégation pour parler de choses religieuses le dimanche car l’apôtre Paul aurait pu profiter de l’occasion pour leur dire que le jour de repos avait été changé pour le dimanche, mais nous voyons qu’il n’en est rien, bien au contraire ils respectèrent le sabbat selon le verset 44, ‘Le sabbat suivant, presque toute la ville se rassembla pour entendre la parole de Dieu.’

À Philippes :                        Actes 16 : 12,13                                      1 observation de Shabbat

À Thessalonique                   Actes 17 :1,2                                           3 observations de Shabbat                

À Corinthe :                          Actes 18 : 4-11                                      78 observations de Shabbat                                       

1an est composé de 52 semaines + six mois, de 26 (sa moitié) = 78 semaines, 78 shabbat.

Ce qui nous fait un total de 84 observations de Shabbat.

 

Autre verset utilisé pour donner de l’importance au dimanche :

Jean 20:19 Le soir donc étant venu, ce jour-là, le premier de la semaine, et les portes du lieu où les disciples étaient (assemblés), par crainte des Juifs, étant fermées, Jésus vint et se tint au milieu d'eux. Et il leur dit: Paix vous soit! (version Dary).

Nous voyons ici clairement que les disciples de Yahshua étaient réunis le premier jour de la semaine, non pour célébrer le jour de repos mais PAR CRAINTE DES JUIFS. De plus si le dimanche devait être célébré en l’honneur de la résurrection du Mashiaj (Messie), les disciples ne pouvaient accomplir cet acte car ils étaient dans un état d’incertitude, ils ne croyaient pas encore que Yahshua était ressuscité !!

 

Versets utilisés contre l'observation du Shabbat.

Ces 2 passages du NT sont souvent utilisés par les chrétiens contre le Shabbat : Gal. 4 :9-11 et Col. 2 :16-17.

 

Le sens de ces versets est tordu par les chrétiens pour leur faire dire le contraire de ce qu’ils disent en réalité.

La première erreur des chrétiens est d’affirmer que les individus qui persécutent les disciples Colossiens et Galates sont des Juifs rabbiniques qui tentent de les convaincre d’observer les commandements de la Torah.

Comme on va le voir, c’est exactement le contraire !

 

La première chose à faire, donc, est d’identifier ces individus qui contrarient les disciples. Il y a quelques indices dans ces lettres de Paul qui vont nous permettre de les identifier aisément.

 

Tout d’abord, Col. 2 :13 nous dit ceci à propos de ces individus : « Vous qui étiez morts par vos offenses et par l'incirconcision de votre chair, il vous a rendus à la vie avec lui, en nous faisant grâce pour toutes nos offenses »; 

Puis le verser 18 : « Qu’aucun homme, sous une apparence d’humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis qu’il s’abandonne à ses visions et qu’il est enflé d’un vain orgueil par ses pensées charnelles… »

 

Ces individus n’étaient donc pas circoncis dans la chair et pratiquaient un culte des anges qui est un culte païen et non juif. Il s’agissait plus de Gentils que de juifs.

 

À propos de ce culte païen, Paul le surnomme « rudiments du monde » en Col. 2 : 20-22,

« Si vous êtes morts avec Christ aux rudiments du monde, pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous impose-t-on ces préceptes: Ne prends pas! Ne goûte pas! Ne touche pas! Préceptes qui tous deviennent pernicieux par l’abus, et qui ne sont fondés que sur les ordonnances et les doctrines des hommes? »

 

L’expression « rudiments du monde » signifie « éléments ou substances qui appartiennent au monde », c’est-à-dire « un culte charnel », l’opposé de ce qui provient du monde spirituel. Paul nous dit que ce culte provient de la doctrine des hommes et non de Dieu.

 

Cette même expression revient dans Gal. 4 : 8-11,

 « Autrefois, ne connaissant pas Dieu, vous serviez des dieux qui ne le sont pas de leur nature; mais à présent que vous avez connu Dieu, ou plutôt que vous avez été connus de Dieu, comment retournez-vous à ces faibles et pauvres rudiments, auxquels de nouveau vous voulez vous asservir encore? Vous observez les jours, les mois, les temps et les années ! Je crains d’avoir inutilement travaillé pour vous. »

 

Dans ce texte, Paul dit aux Galates qu’avant leur conversion, ils rendaient un culte à de faux dieux, et maintenant qu’ils sont convertis, Paul les invite à ne pas retourner dans leur ancien culte païen idolâtre. Ce culte païen idolâtre, Paul le surnomme également « rudiments ».

Donc, nous pouvons aisément conclure que les individus qui contrarient les disciples Colossiens et Galates sont les mêmes, et que ce sont des païens pratiquant l’idolâtrie, et tentant de convaincre les Colossiens et les Galates de revenir à leur ancien culte païen.

Paul dit ensuite aux Galates, qui sont déjà revenus dans leur ancien culte païen, qu’ils observent « les jours, les mois, les temps et les années ».

 

Selon les chrétiens, ces jours sont les jours sacrés de la Torah. Mais nous venons de voir que dans le contexte, ces jours sont ceux de l’ancien culte païen que pratiquaient les Colossiens et les Galates. Une preuve supplémentaire de cela ?

 

L’expression « observer les temps » que cite Paul dans ce verset, est une expression qui provient de la Torah. En Deut. 18 :10-11 et 18, il est écrit:

 « Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts…Car ces nations que tu chasseras écoutent les astrologues et les devins; mais à toi, l’Éternel, ton Dieu, ne le permet pas. » (Version LS) / « Il ne se trouvera au milieu de toi personne qui fasse passer par le feu son fils ou sa fille, ni devin qui se mêle de divination, ni pronostiqueur, ni enchanteur, ni magicien, ni sorcier, ni personne qui consulte les esprits, ni diseur de bonne aventure, ni personne qui interroge les morts… » 

 

Le mot hébreu traduit, ici, par « astrologue/pronostiqueur » est « anan » qui selon le dictionnaire Strong signifie « observer les temps, pratiquer le spiritisme ». D’ailleurs, la traduction anglaise King James traduit ce mot par « observer of times »,

« observateur des temps ».

 

«Il ne sera trouvé parmi vous personne qui fasse passer son fils ou sa fille à travers le feu, ou qui utilise la divination, ou un observateur des temps (observateur des temps), ou un enchanteur, ou une sorcière, ou un charmeur , ou un consultant avec des esprits familiers, ou un sorcier, ou un nécromancien. roi James

 

L’observation des temps est, donc, une pratique païenne d’astrologie ou de pronostic interdite par Dieu dans la Torah, et vers laquelle les Galates retournent après l’avoir abandonnée lors de leur conversion et c’est pourquoi l’apôtre Paul leur demande pourquoi est-ce qu’ils retournent vers les rudiments/ pratiques du monde après avoir connu Dieu (ou plutôt été connus de Dieu)?!

 

Loin de remettre en cause le Shabbat, ces passages du NT montrent que les disciples d’origine païenne abandonnaient leurs pratiques païennes et observaient la Torah après leur conversion!

 

Que faire maintenant des versets de Col. 2 :16-17 qui selon les chrétiens, enseignent de ne pas observer le Shabbat, les nouvelles lunes, les fêtes, etc ? Lisons ce passage : 

 

« Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats : c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ. »

 

J’ai déjà démontré que les individus, de qui parle Paul, sont des païens idolâtres qui cherchent à convaincre les Colossiens et les Galates d’abandonner la Torah et de retourner dans le paganisme. Ici, Paul dit aux Colossiens de ne pas se laisser juger par ces personnes idolâtres au sujet des commandements de Dieu. Ensuite, Paul semble dire que ces commandements divins étaient l’ombre des choses à venir, donc qu’ils ne seraient plus en vigueur aujourd’hui.

 

Premier problème :

Louis Segond et Ostervald ont mal traduit l’auxiliaire "être" au passé ! Vous pourrez vérifier par vous-même grâce au dictionnaire Strong que l’auxiliaire "être" est bien conjugué au présent de l’indicatif dans le texte grec ! C’est donc une grave erreur de traduction !

 

Darby traduit : « …qui sont une ombre des choses à venir… » (verbe au présent)

 

Martin traduit : « ….lesquelles choses sont l’ombre de celles qui étaient à venir… »

 

King James: « which are a shadow of things to come… » (‘are’ est au présent en Anglais)

 

Donc, Paul dit que ces commandements divins sont toujours, aujourd’hui, une ombre ou une image des choses qui viendront dans le futur. Il faudrait donc comprendre que ces commandements sont toujours en vigueur.

Tout ceci pour vous dire que ces ombres n'ont rien à voir avec le fait qu'elles étaient en vigueur dans l'AT et qu'elles sont caduques dans le NT ou qu'elles ont pris fin à la mort du Christ, tout cela est faux. Ce que nous disent ces textes tout simplement c'est que tant que subsistera le péché nous vivrons le repos de YHWH et ses jours saints comme une ombre des choses à venir, choses qui dans toute leur réalité seront glorieuses, vécues dans toute leur magnificence, aujourd'hui ces jours sont obscurcis par la tâche du péché. Aujourd'hui nous voyons de manière obscure les versets suivants le disent: 1Co 13:12  Aujourd'hui nous voyons au moyen d'un miroir, d'une manière obscure, mais alors nous verrons face à face; aujourd'hui je connais en partie,mais alors je connaîtrai comme j'ai été connu. 

 2Co 3:18  Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l'Esprit. 

Donc en effet LE CORPS, c’est-à-dire l’Église, l’âme fidèle est en Christ, non pas pour considérer que Christ a tout accompli pour moi et que je ne suis donc plus tenu de garder la loi (des fêtes ou du sabbat), le diable est subtil pour nous faire croire en cela, mais Christ est venu nous montrer la réalité que nous devons vivre en LUI, de marcher comme lui-même a marché. 1Jn 2:6  Celui qui dit qu'il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même.

 

Bien loin d’abolir le Shabbat, ces versets de Paul démontrent que les païens qui se convertissent doivent abandonner leurs pratiques païennes et s’attacher aux commandements de Dieu.

Ésaïe nous le dit Ésaïe 56:6,7  Et les étrangers qui s'attacheront à l'Éternel pour le servir, Pour aimer le nom de l'Éternel, Pour être ses serviteurs, Tous ceux qui garderont le sabbat, pour ne point le profaner, Et qui persévéreront dans mon alliance, Je les amènerai sur ma montagne sainte, Et je les réjouirai dans ma maison de prière; Leurs holocaustes et leurs sacrifices seront agréés sur mon autel; Car ma maison sera appelée une maison de prière pour tous les peuples (Goyim= nations, Gentils, païens, peuples).

 

CONCLUSION

 

Ceux qui se disent chrétiens aujourd’hui, mais qui observent le 1er jour de la semaine comme jour de repos sont à comparer aux pharisiens dont Yahshua parle dans les évangiles : ils transgressent le commandement de Dieu - le Shabbat-, au profit de leur tradition d’hommes –le dimanche.

 

Car c’est l’Église catholique qui a remplacé le Shabbat biblique par le dimanche.

Le dimanche était le jour du soleil qui était adoré dans l’empire romain. 

Dieu est jaloux pour Sa parole. On ne se moque pas de Dieu, ni de Sa Parole comme ça. L’esprit de paganisme ravage les églises dites chrétiennes, il est temps de revenir à l’obéissance à toute la Parole de YHWH car non seulement aujourd’hui mais dans toute l’Éternité nous observeront le Shabbat de l’Éternel.

Ésaïe 66:22, 23  Car, comme les nouveaux cieux et la nouvelle terre que je vais créer subsisteront devant moi, dit l'Éternel, Ainsi subsisteront votre postérité et votre nom. À chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l'Éternel.  

Lévitique 19:30  Vous observerez mes sabbats, et vous révérerez mon sanctuaire. Je suis l'Éternel. 

L'observation du Shabbat ou Sabbat est une pratique qui se donnera dans tous les âges à venir, dans le Royaume de YHWH, sur la Nouvelle Terre. Alors choisissez aujourd'hui qui vous voulez servir, ou les dieux que servaient vos pères... (Josué 24:15) ou le Seul Vrai Dieu, le Seul pouvant donner le Véritable Repos (Hébreux 4:1-11) avec Son Fils Yahshua (Mat. 11:28,29).

Soyez bénis.

 Shalom

Commentaires: 0